Femmes enceintes

Femmes enceintes

Pendant la grossesse, le corps de chaque future maman subit de multiples modifications, tant hormonales que posturales: c’est tout un organisme qui s’adapte pour créer et accueillir un être en devenir.

L’ensemble de ces modifications va faire appel à toutes les capacités d’adaptation du corps, et donc lui demander beaucoup d’énergie. Ainsi, que ce soit suite aux changements hormonaux, aux modifications posturales ou à « l’envahissement utérin » qui va bouleverser les organes voisins et modifier les pressions thoracique, abdominale et pelvienne, le corps de chaque future maman s’expose à des inconforts altérants plus ou moins la qualité de la grossesse.

Plus qu’à n’importe quel moment, il est important de prendre soin de son corps, car une femme enceinte est responsable d’elle-même et de l’enfant qu’elle porte. La notion de prévention devrait ici être un automatisme.

Agir en prévention durant la grossesse permet de :

  • Prévenir les douleurs
  • Limiter les désagréments liés à la grossesse et apporter un confort général
  • Préparer le bassin à l’accouchement, un des points clés de la prise en charge ostéopathique de la grossesse

La grossesse est un état physiologique et non pathologique. L’ostéopathie est une réponse aux différents troubles pouvant venir la perturber, surtout quand la réponse médicamenteuse est fortement limitée.

En pré-conceptionnel, l’ostéopathie pourra apporter une réponse à certains cas d’infertilité fonctionnelle sans cause identifiée.
Votre ostéopathe pourra également apporter une aide concernant la charge émotionnelle qu’accompagne un désir d’enfant, qu’il soit contrarié ou non.

Au premier trimestre, l’ostéopathe agira principalement sur les troubles liés aux modifications hormonales :

  • Nausées
  • Vomissements
  • Troubles du transit
  • Fatigabilité extrême
  • Troubles du sommeil
  • Irritabilité
  • Hyperémotivité

Au deuxième trimestre, l’ostéopathe se concentrera sur les troubles liés à l’expansion de l’utérus dans la cavité abdominale et aux modifications posturales qui l’accompagnent :

  • Reflux gastrique
  • Troubles du transit
  • Troubles du retour veineux
  • Maux de tête
  • Douleurs de dos

Au troisième trimestre, l’ostéopathe pourra traiter les inconforts liés à la fin de la grossesse, généralement dus aux tensions ligamentaires du bassin et du périnée :

  • Douleurs pelviennes
  • Douleurs lombo-sacrées
  • Fatigue intense

La consultation du 3e trimestre est sans doute la plus importante, car elle permettra à l’ostéopathe de préparer le bassin à l’accouchement. Il vérifiera ainsi que les articulations du bassin sont assez mobiles et les ligaments assez souples pour permettre l’ouverture correcte des différents détroits.

En post-partum, c’est-à-dire après l’accouchement, l’ostéopathe agira en collaboration avec la sage-femme ou le kinésithérapeute pendant la rééducation périnéale.
En effet, le périnée est un ensemble de muscle potentiellement contraint par la grossesse et/ou l’accouchement. Sa rééducation vous permettra tout d’abord d’identifier et de sentir votre périnée, puis d’en obtenir une contraction efficace, qui sera potentialisée par l’action ostéopathique conjointe, visant à obtenir une bonne mobilité de toutes les pièces osseuses du bassin.

L’ostéopathie est une thérapie manuelle douce n’entraînant de danger ni pour la maman, ni pour le bébé. Elle représente une alternative aux troubles fonctionnels créés par la grossesse.
Elle ne dispense en aucun cas d’un suivi obstétrical conventionnel.

Source: http://pes-basrhin.fr/strasbourg/femme-enceinte/