Enfants

Enfants

L’enfant est un adulte en devenir

Chez le jeune enfant, l’apprentissage de la marche peut entraîner des désordres posturaux, suite à des chutes ou de mauvaises positions des pieds ou des hanches. S’ils ne sont pas détectés et corrigés, ces derniers peuvent se majorer avec la croissance et entraîner des troubles de la statique rachidienne (scoliose, hyperlordose etc).

Dès le début de sa scolarisation, l’enfant va être soumis à un stress important, tant sur le plan physique que psychologique. Port du cartable, pratique d’une activité extra-scolaire parfois à haut niveau, développement des facultés de concentration, apprentissages de l’écriture et de la lecture : ce sont autant de facteurs de stress qui peuvent perturber un enfant, qui aura souvent du mal à exprimer son malaise, et aura tendance à le somatiser dans son corps.

Chez l’adolescent, les bouleversements hormonaux et les modifications physiques sont majeurs. Tous ses systèmes se bousculent, et la période est généralement difficile pour la famille. L’approche ostéopathique, douce et globale, peut soulager certains maux, exprimés ou non.

Le suivi ostéopathique d’un enfant varie d’une à trois séances par an en moyenne. Outre les bilans annuels, généralement effectués en fin d’année scolaire ou avant la rentrée, voici un aperçu des situations dans lesquelles l’ostéopathe peut intervenir :

  • Bilan de reprise d’une activité physique
  • Traumatisme : entorse, subluxation, contracture
  • Appareillage orthodontique
  • Scoliose ou attitude scoliotique
  • Mal de dos : cervicalgie, dorsalgie, lombalgie
  • Pathologies de croissance : Osgood-Schlatter, Sever, Scheuermann
  • Troubles de l’attention ou de la concentration
  • Stress/angoisse
  • Enurésie (« pipi au lit »)
  • Appareillage orthopédique : semelles, corset
  • Troubles hormonaux de la jeune fille : maux de tête, douleurs de règles
  • Troubles du sommeil
  • Troubles digestifs

Quelques précisions sur le lien entre l’ostéopathie et l’orthodontie

A l’heure actuelle, les appareils dentaires sont quasi-systématiques, que ce soit chez l’enfant, le pré-adolescent ou l’adolescent.
De nombreux orthodontistes choisissent de travailler en collaboration avec des ostéopathes pour la réussite du traitement et pour le confort de l’enfant.

En effet, l’appareil orthodontique prend appui sur les structures du crâne pour contraindre et faire levier sur la mâchoire et les dents.
Il peut donc être à l’origine, entre autres, de maux de tête ou de dos, de vertiges, de troubles visuels, de troubles ORL (sinusites, rhinites) ou de difficultés de concentration.

Un suivi ostéopathique régulier au cours des soins orthodontiques est conseillé pour anticiper et traiter ces inconforts. Dans tous les cas, apprenez à observer votre enfant et à l’écouter. Une plainte répétée doit vous alerter.

Proposer aujourd’hui à nos enfants des méthodes thérapeutiques naturelles, c’est les aider à devenir acteurs de leur bien-être et de leur santé de demain.

Source: http://pes-basrhin.fr/strasbourg/enfant-et-adolescent/